AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Can't you just let me be ? [PV Artémia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Nausicaa C. Azur

Fondatrice - Désenchantée


Crédit : Cocolico.
Messages : 196

Derrière le miroir.
Année de scolarité : 7ème.
Pseudo : Marine.
A savoir sur moi :

MessageSujet: Can't you just let me be ? [PV Artémia]   Mer 11 Aoû - 12:14

    Le 4 septembre 2014.
    Un jour depuis l'isolement.
    Heure : minuit passée.



    Nausicaa avait quitté la salle commune en silence. Les professeurs étaient absents, mais comme on ne savait pas s'ils pouvaient revenir à tout instant, les élèves continuaient à se tenir à carreau. Imaginez que les professeurs débarquent en pleine nuit, annoncent qu'ils étaient retenus pour une réunion ou autre, et commencent à sanctionner ceux qui avaient fait le bazar ? Non, il était bien plus sage, pour l'ensemble des élèves d'attendre. Cela faisait depuis la veille au matin qu'ils n'avaient vu, ni les premières années, ni les professeurs.

    Et cela inquiétait un peu Nausicaa. Mais ce sentiment était si ténu, si confus qu'elle ne pouvait prétendre se poser en héroïne qu'elle ne voulait pas être. Depuis l'incident, elle n'était plus du genre à avoir de telles prétentions. Et maintenant, elle sortait au milieu de la nuit. La tentation de monter à la tour d'astronomie était trop forte. Elle savait qu'elle n'y serait pas dérangée, et pourrait réfléchir à son aise à tout ce qui lui passait par la tête. Et puis, aussi penser à celui qui commençait à prendre un peu trop de place dans son esprit, Lucas.

    Elle secoua la tête et se glissa comme un fantôme dans les marches des escaliers en colimaçon. On passait devant diverses portes, toutes fermées, et qu'en sept ans d'études ici, elle n'avait jamais vu ouvertes. Qu'y avait-il derrière ? Elle n'en était pas curieuse, et de toute façon, d'après les récits qu'elle en avait entendu, il n'y avait aucun moyen de les ouvrir, même magiques. Comme si elles étaient mues d'une volonté propre...

    Nausicaa arriva enfin au sommet de la tour sud et embrassa la vue du regard. Un gazon tendre et fin recouvrait le sol, et un arbre majestueux trônait au centre du sommet. Cela émerveillait toujours la jeune fille, qui se demandait encore comment un arbre pouvait pousser aussi loin du sol... Mais peut-être que dans les salles du dessous, les racines de cet arbre bloquaient les portes et empêchaient ainsi quiconque de les profaner. Ingénieux... Si c'était vrai.

    La jeune Rose s'installa en tailleur sous l'arbre, comme pour méditer, mais elle observait les horizons. Au loin, on voyait le parc de l'Académie avec la forêt d'où partait la coupole d'eau qui recouvrait l'école entière. De l'autre côté, la mer s'échouait paresseusement sur la plage, tandis que les masses venues de son sein isolaient l'école. Nulle part, il y avait une faille à cette étendue mouvante au-dessus de leurs têtes.

    Mais qu'était-ce ? Une nouvelle protection commandée par le ministère ? Beaucoup le pensaient. Mais cela signifiait donc que le danger rôdait à l'extérieur, et que c'était pour cette raison que les professeurs étaient partis. Mais les premières années ?... Oh, et puis Nausicaa ne voulait pas penser à ça.

    Elle s'étendit sous son arbre, et observa la voûte aquatique - à défaut d'étoilée. La lumière de la Lune transperçait l'eau qui lui donnait un étrange aspect mouvant. Des pas se firent entendre derrière. Se levant brusquement, Nausicaa se cacha derrière son arbre, le cœur battant et sortit sa baguette, prête à s'en servir. Qui osait la déranger ?

    Puis elle sortit doucement, la baguette magique pointée vers l'intrus. Ou plutôt l'intruse.

    « Artémia ? »

    Que faisait sa sœur ici ?

_________________


    Crédit : Marine.
    Je dors sur des roses,
    Qui signent ma croix,
    La douleur s'impose,
    Mais je n'ose pas
    Manquer de toi.
    Mozart Opéra Rock
    Je dors sur des roses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v3-beaubatons.forumactif.com
avatar
Artémia H. Azur




Crédit : Meuhmeuh
Messages : 71

Derrière le miroir.
Année de scolarité : Septième
Pseudo : Milphide
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Can't you just let me be ? [PV Artémia]   Mer 11 Aoû - 18:44

Il était tard -quelle heure, au juste? Mais Artémia ne voulait pas dormir. Et elle savait de toute façon, que, même si elle essayait, elle n'y arriverait pas.
Assise sur son lit, elle regardait par la fenêtre. Elle avait toujours aimé le ciel lorsqu'il faisait nuit, piqué par des milliers de petites lumières, la lune trônant au centre de ses lucioles célestes. Mais maintenant, elle voyait à peine ce spectacle, caché par cette coupe d'eau. Mais elle n'en était pas trop triste, car c'était quelque chose de tout nouveau, et qui ne manquait pas de grâce.
Seulement...D'où venait-elle? Y avait-il vraiment un rapport entre elle et la disparition des premières années? Et des profs. À première vue, c'était évident. Mais ne devait-elle pas se méfier ? Ceci ne cachait-il pas cela? Était-ce vraiment l'œuvre du ministère de la magie, comme l'affirmait tout le monde? Mais...Cela ne l'arrangeait-il pas? En réalité, n'était-elle pas heureuse de cette liberté? Une petite vie tranquille, avec ceux qu'elle connaissait, dans un lieux qu'elle n'avait pas finit de connaître, et protégée par une coupole d'eau. Elle n'avait pas peur. Elle se sentait...Paisible. Elle s'inquiétait un peu pour les premières années, mais au fond, elle savait que cette situation finirait bientôt. Alors autant en profiter. D'ailleurs, c'est ce qu'elle allait faire.

Elle prit le livre qu'elle lisait en ce moment. L'histoire d'un moldu au Moyen-Âge, accusé de sorcellerie. Ce livre la faisait beaucoup réfléchir sur ce que pensaient les moldus d'eux. Artémis enfila rapidement un pull et un pantalon, puis sortit de sa chambre, le livre en main, et réfléchit à l'endroit où elle voulait le lire. Dans le parc? Sur la plage? Quelque part dans le château? Ou encore, à la lisière de la forêt? Tout ces endroits étaient tentants. Très tentants. Elle ne pouvait pas se décider...Ah! Et la tour sud? C'était quand la dernière fois qu'elle y était allée? L'an dernier, lors de son dernier cours d'astronomie. Ça lui semblait si vieux...

Artémis sortit de la salle commune et se dirigea vers la tour. Elle en gardait un excellent souvenir. C'était un lieu paisible, où un arbre poussait, ce qui lui donnait une aurra mystique. Et de là, elle pourrait voir la forêt, la mer, le parc...Et la coupole d'eau. Seule devant ce paysage, elle se sentirait parfaitement bien. Dans les escaliers, elle essaya de ne pas tenter d'ouvrir une pore. Elle savait parfaitement qu'elles resteraient bloquées, elle avait déjà essayé plusieurs fois. Au bout d'un moment, toutefois, elle saisit une poignée et tira. Puis poussa. Plus fort. Elle jura et continuer à grimper les escaliers, laissant derrière elle une porte parfaitement verrouillée.

Enfin, elle atteint le sommet de la tour. Comme elle s'y attendait, le paysage était magnifique. Elle allait s'asseoir, lorsqu'une voix retentit, la faisant sursauter:

« Artémia ? »

De derrière le tronc, une jeune fille sortit. Elle qui espérait être seule...Puis dans l'obscurité, elle reconnue sa soeur. Alors, avec autant de surprise dans la voix, elle s'écria:

« Nausicaa ? Mais qu'est-ce que tu fais ici ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nausicaa C. Azur

Fondatrice - Désenchantée


Crédit : Cocolico.
Messages : 196

Derrière le miroir.
Année de scolarité : 7ème.
Pseudo : Marine.
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Can't you just let me be ? [PV Artémia]   Ven 13 Aoû - 16:45

    Que faisait Artémia ici, au sommet de cette tour, à cette heure ? L'envie lui vint, lancinante, de la renvoyer à son lit. Mais elle s'avouait qu'elle était mal placée pour faire un tel reproche. Pourtant, Artémia lui demanda ce qu'elle faisait ici. Nausicaa ne put donc retenir la réplique acide qui lui brûlait la langue.

    « Il me semble que je peux te retourner la question, Artémia. »

    Elle avait horreur que sa sœur se permette de la juger, même si elle savait confusément que ce n'était pas méchant. C'était plus fort qu'elle. Elle savait qu'elle avait quelque chose à se reprocher, et donc, elle transposait ce sentiment de culpabilité sur Artémia. Nausicaa se retourna et s'approcha du bord de la tour, comme pour se calmer. Puis, elle regarda à nouveau sa sœur et se radoucit.

    « Excuse-moi. Mais comment ça se fait que tu n'es pas avec tes cinquante amis ? »

    Et c'était reparti. Nausicaa détestait quand il y avait du monde, et elle détestait encore plus les moutons. C'était ces gens-là qui avaient laissé mourir Laurelane sans réagir. Ces ignorants... comme elle-même. Sauf qu'elle était la seule à ne pas l'avoir rejetée, et à l'avoir vue mourir sous ses yeux. Chassant cette image à laquelle elle a voulu échapper en venant ici, Nausicaa soupira doucement.

    « Je ne vois pas ce que viens faire une fille comme toi ici. »

    Ce n'était ni méchant, ni gentil. Ces mots avaient été prononcés d'un ton las par la jeune fille. Comme si elle aurait voulu ajouter : « C'est un endroit pour les criminels comme moi. » Mais elle se garda bien de le dire. Il ne fallait pas que son frère et sa sœur l'apprennent. Il fallait que personne ne le sache, elle avait bien trop de regrets. Alors, pour se protéger, et protéger son secret, elle ne pouvait s'empêcher de les rejeter, hors de sa vie, dont elle savait parfaitement qu'ils faisaient partie.

    Même si ça lui faisait mal de savoir ce qu'ils pensaient d'elle, qu'elle était une ratée, une jalouse, une aigrie, elle savait qu'elle le méritait. Dos à Artémia, Nausicaa observa la lune presque pleine, les yeux durs, comme pour s'empêcher de pleurer. Pourquoi devait-elle se montrer aussi désagréable avec une des seules qui semblaient se soucier d'elle, et peu importe si c'était sincère ou non ?



_________________


    Crédit : Marine.
    Je dors sur des roses,
    Qui signent ma croix,
    La douleur s'impose,
    Mais je n'ose pas
    Manquer de toi.
    Mozart Opéra Rock
    Je dors sur des roses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v3-beaubatons.forumactif.com
avatar
Artémia H. Azur




Crédit : Meuhmeuh
Messages : 71

Derrière le miroir.
Année de scolarité : Septième
Pseudo : Milphide
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Can't you just let me be ? [PV Artémia]   Ven 20 Aoû - 17:04

Artémia ne savait pas comment réagir. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas parlé à sa soeur. Elle la voyait de moins en moins, même. Et au moment où elle l'avait devant elle, sa soeur lui disait clairement de partir. Elle se foutait donc à ce point d'Artémia?! Non, ce n'était pas ça. Nausicaa lui avait dit clairement "comment ça se fait que tu n'es pas avec tes cinquante amis ?". Artémia n'était pas le genre à se voiler la face. Nausicaa était jalouse d'elle. Nausicaa, jalouse d'Artémia. La situation semblait si iréelle. Si improbable. Artémia avait fait des efforts depuis des années pour que sa soeur la remarque, et sa soeur était jalouse de ça?! Le pire, c'était qu'elle l'avait bel et bien remarquée. Et qu'elle avait attendu tout ce temps pour lui dire. Depuis tout ce temps, où sa soeur se transformait de plus en plus en image, celle-ci l'avait ignorée. Artémia avait mal, mais ne savait pas précisemment pourquoi. Etait-ce parce qu'elle avait étée ignorée, simplement, ou parce que sa chère soeur la considérait comme une rivale, une fille à jalouser? Mais...Artémia n'avait-elle pas elle-même jalousé sa soeur de sa perfection? Oui, et maintenant les rôles étaient inversés. Et pourtant elle avait mal. Elle ne comprenait même plus ce qu'elle devait ou pouvait ressentir. Elle sentit les larmes monter, mais les refoula aussitôt. Elle ne pleurerait pas devant Nausicaa. Et pourquoi pas? Pour plein de raisons. Par fierté, mais aussi pour ne pas la mettre mal à l'aise.
Artémia devait dire quelque chose. Elle regarda un moment le dos de Nausicaa. Son dos, c'était ce qu'elle voyait le plus souvent d'elle. Dans les couloirs, dans la salle du banquet...Elle voyait le dos de sa soeur. Artémia serra les dents. Elle décida de jouer franc jeu, et de répondre :

- Je suis venue profiter de la vue. Et toi, tu ne lis pas dans un coin du château, bien seule?

Qu'est-ce qu'elle venait de dire?! Comment avait-elle pû dire ça?! Mais elle n'avait pas à s'en vouloir autant. C'était la pure vérité. Nausicaa préférait la solitude. Sinon, pourquoi elle n'avait pas cinquante amis, elle aussi? Elle en était parfaitement capable! Artémia n'avait pas envie de s'excuser. Que Nausicaa lui fasse face, et y réfléchirait. Elle ne supportait pas que sa soeur lui tourne le dos. Artémia s'assit sous l'arbre, et regarda distraitement le ciel secoué par des vagues, oubliant totalement son livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Can't you just let me be ? [PV Artémia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Can't you just let me be ? [PV Artémia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vengeance des Trois :: ••• And they founded a School like a Palace ••• :: • La Tour Sud •-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit