AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jack S. Beckets




Crédit : © Misery Angel
Messages : 6

MessageSujet: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 9:16

Académie de Beauxbâtons






••• Fiche de présentation •••
Jack Sawyer Beckets






••• Who are you ? •••
'Cause without any identity, you are nothing.


    Nom : Beckets.
    Prénom(s) : Jack Sawyer.
    Date de naissance : le 17 avril 1998.
    Originaire de : Paris, en France et Cork, en Irlande.
    Sang : Sang-mêlée.
    Année de scolarité : Sixième année.
    Clan souhaité : Clan du Soleil.



••• What do you look like ? •••
'Cause your beauty's not just a mask.


    Physique :

    « Croyez moi, lorsque vous avez vu Jack, il est impossible de l'oublier. Pourtant, c'est pas le genre bombe thermos-nucléaire. Disons que Jack est belle d'une manière bien plus intéressante que toutes ses filles que l'on voit dans les magasines de modes ou les panneaux publicitaires, non, c'est pas du tout le genre de la demoiselle. Faut dire qu'elle a pas non plus la taille mannequin, elle est trop mince et ses seins sont trop petit, enfin, elle a tout de même des fesses, des jolies fesses rebondies, ça on ne peut pas lui enlever. Elle a les yeux gris, simplement gris, pas de vert émeraude, ni de bleu saphir, non, des yeux gris. Il pourrait bien être noisette ou kaki, cela ne changerait pas grand chose, ce n'est pas tant la couleur mais la façon qu'elle a de regarder les autres. Il semble être habité par de magnifique flamme d'argent, dansant au grès de ses humeurs. Il y a ce petit quelque chose de mystérieux, d'intense et de profond. C'est ce qui fais son charme. Elle a toujours l'air fatiguée, comme si chaque jour était le lendemain d'une soirée trop alcoolisé, et ce n'est certainement pas son maquillage trop sombre qui y changerait quelques choses. J'ai jamais réellement compris ce qui me plaisait chez Jack. Peut-être est ce tout simplement sa façon d'être, sa façon de se tenir. Elle a de la grâce, de l'élégance et cela malgré ses allures de garçonne. C'est peut-être dans sa façon de rire, ou tout simplement sa voix, mielleuse, suave, légèrement rauque. C'est spécial, mais terriblement attirant. Puis elle a du style, un petit style bien à elle, féminine sans réellement l'être, elle met des jupes, certes, mais sans pour autant passer pour une poupée barbie trop sophistiquée. En fait, je crois que ce qui plait chez Jack, c'est qu'elle est naturelle à tout point de vue, elle fait pas semblant, puis elle se plait comme elle est et cela se ressent, dans tout son être. »

    Caractère :

    « Cette fille a un foutu caractère, un foutu mauvais caractère. Oui, je sais, lorsque vous l'écoutez, elle prétend qu'elle a juste du caractère, mais suffit de se retrouver trente secondes dans la même pièce qu'elle pour se rendre compte qu'elle a un foutu sale caractère. Dans le genre têtue, butée et mauvaise foie, on ne fait pas mieux. Pourquoi? Parce que selon elle, elle a toujours raison, TOUJOURS. Et si elle avait tord? Aha, mais c'est qu'elle a tout simplement raison d'avoir tord. C'est d'une logique. La vérité? C'est un esprit tordus et bien trop mystérieux pour s'y frotter, elle a ce caractère sauvage et impulsive qui la rend si intéressante, mais aussi si imprévisible. C'est simple, on ne sait jamais sur quel pied danser. Lunatique, elle passe du sourire au poing sans que vous ayez le temps de dire "ouf". Puis faut savoir que Jack aime râler, même quand ce n'est pas nécessaire, elle râle pour tout et pour rien, surtout pour rien. On comprendra que vu son caractère plus que charmant, elle ne soit pas grandement entourée, préférant se la jouer en solitaire plutôt que de devoir supporter le commun des mortels. Il n'y a peut-être que la gente masculine qui soit capable de l'apprivoiser, et encore, apprivoiser c'est beaucoup dire. Elle fréquente beaucoup de garçons, mais elle ne les garde jamais longtemps, à croire qu'une relation sérieuse la fasse fuir. Bon, faut quand même lui trouver des qualités, elle est marrante, que ce soit pour son humour décalée, sa maladresse ou sa façon de manier ironie et sarcasme, elle est drôle. Si, si, je vous jure. Puis elle est intelligente et ambitieuse, attendez, c'est quand même pas donné à tout le monde d'avoir pour but de retrouver l'Atlantide. Y a qu'elle pour faire ce genre de chose. Puis elle est aussi d'une franchise à toute épreuve, elle dis ce qu'elle pense, quand elle le pense, et tant pi si cela ne plait pas toujours. Elle est bizarre, décalée et détestable, mais c'est pour ca qu'on l'apprécie... Ou pas. »

    Eventuel don : Lycanthrope.


    Des cris percent le silence de la nuit, des cris horribles qui me glacent le sang, des cris que je ne connais que trop bien. Mon cœur cogne violemment contre ma poitrine, Je perds l'équilibre, je trébuche contre le sol poussiéreux, me redresse et cours de plus belle. Mon souffle vient à manquer, mais je ne peux me résoudre à m'arrêter, les cris sont douloureux, ils commencent à s'affaiblir comme si la vie étaient en train de quitter le corps de la pauvre victime. Je sais déjà que j'arriverais trop tard, je le sais parce que ce n'est pas la première fois que je revis cette scène. C'est un rêve, un mauvais rêve, mais je ne parviens pas à m'éveiller, je suis prisonnière de mon rêve qui se délecte de ma terreur, malsain, il me fait revivre la pire nuit de mon existence.

    J'aimerais tant pouvoir m'éveiller, ouvrir les yeux, reprendre conscience, tout simplement. Mais il est trop tard, j'arrive dans les ruines que mon père était en train d'explorer. Il y a cette odeur de fer, cette détestable odeur du sang qui ruisselle. Il fait trop sombre, je ne vois rien dans cette pénombre. J'avance aveuglément dans les ténèbres qui m'entourent, il fait étrangement calme, les cris ont cessé. Mon pied se heurte à quelques choses, je vacille, je tombe contre les sols, me rattrapant tant bien que mal avec mes mains. La texture qui recouvre est étrange, cela n'a rien avoir avec la poussière qui devrait s'y trouver, c'est liquide, visqueux, gluant et chaud. Chaud. je commence à paniquer, la terreur s'empare de moi. Mes doigts parcours maladroitement le sol à la recherche de ce qui m'a fait choir. C'est un corps. Fébrilement, je remonte jusqu'au visage. Non, ce visage, je le connais par cœur. Un sanglot secoue mon être, je ne peux pas y croire, je ne veux pas y croire. Papa. Les mots ne sortent pas, ils restent bloqué à l'intérieur. J'ai la gorge sèche, j'ai difficile à respirer.

    Soudain, un souffle chaud, putride et bestial vient caresser ma nuque. Comment avais-je pu passer à côté? Comment avais-je pu ne pas l'entendre? Un grognement sauvage s'élève dans les ruines. Une créature poilue s'est jetté sur moi et me maintient au sol avec force. Les crocs acérés viennent se planter dans l'une de mes jambes. La douleur n'est pas supportable, je hurle, je n'ai plus conscience de rien, la douleur est de plus en plus vive, elle me donne mal la tête, je perds connaissance. Au loin, j'entends des bruits de pas, des cris,...

    J'arrive enfin à ouvrir les yeux. Je me suis redressée sur mon lit, je suis a bout de souffle, je suis en sueur. Je sens les larmes ruisseler le long de mes joues, me brulant la peau. Instinctivement ma main se glissait contre ma cuisse, là où le Lycanthrope m'avait laissé sa marque, mais pas seulement. J'étais devenue comme lui. A Ste Mangouste, les médicomages parlaient d'une malédiction. Avant même de comprendre ce que j'étais devenue, j'avais su que plus rien ne serait plus jamais pareil, je l'avais lu dans les yeux terrifiés de ma mère. Elle me craignait, moi, sa propre fille.

    Je suis restée le reste de l'été à Ste Mangouste, ignorant si je pourrais retourner à Beaubatons pour poursuivre mes études. J'y suis pourtant retournée, en troisième année, comme si rien ne s'était passée. Les professeurs étaient attentifs au moindre de mes changements d'humeur ou de comportements, ils avaient peur pour les autres élèves, ils avaient peur pour leur propre vie, j'avais même décelé de la haine dans certains de leur regard. Je n'étais plus véritablement humaine, j'étais une créature immonde incapable de me contrôler. Chaque fois que la pleine lune approchait, il m'enfermait dans la tour pour que je ne blesse personne. Je n'étais rien de plus qu'un animal en cage, enchaîné à des barreaux invisibles.

    Je m'estimais tout de même heureuse de ne pas devoir me transformer à chaque pleine lune, la douleur était inexplicable, je ne m'imaginais pas souffrir autant. C'est une douleur étrange, aiguë, forte, oppressante. Lors de ma première transformation, j'avais eut l'impression de mes déchirer de l'intérieur, comme si mes muscles explosaient, mes os se brisaient un à un et que ma chair s'étiraient infiniment, comme si elle allait soudain se déchirer. Mes organes vitaux palpitaient, trop fortement, trop rapidement, trop intensément, s'était atroce. Je brûlais de l'intérieur.

    Au fil des années, j'avais appris à accepté ma condition, pire j'avais appris à l'apprécier et à en montrer de la fierté. Je ne comprenais pas le sentiment de dégout que ceux de ma race inspirait, comme si nous avions choisis d'être ce que nous sommes, comme si nous avions eut le choix, comme si nous avions voulu devenir des tueurs sanguinaires incapables de se contrôler. J'avais espoir qu'un jour, je puisse me contrôler, mais ce n'était qu'un rêve, une utopie, je savais qu'il était rare que les lycanthropes soient capable d'un tel exploit.

    La vengeance de nos fondateurs n'éveillait pas le même sentiment chez moi. J'avais d'abord eut peur, peur de ce que je pourrais faire aux autres étudiants si je ne continuais pas à prendre la potion Tue-Loup. Fort heureusement, j'avais trouvé quelques fioles dans le bureau de notre ancien maitre de potion, de quoi tenir le temps de trois Pleine Lune, c'était suffisant, du moins, pour le moment. Mais ce n'est pas tout. Je comprenais ce que les trois espèces de nos fondateurs pouvaient ressentir, bien que personne ne le sache, j'étais comme eux, je faisais partie d'une espèce incomprise et détestée, méprisée. J'étais certaine que c'est la peur de l'inconnu qui agissait. Les sorciers n'étaient pas bien différent des autres humains, ils rejetaient ce qu'ils ne connaissaient pas, ce qu'ils ne comprenaient pas. Lorsque je vois l'eau qui entoure notre école, je ne peux m'empêcher de penser que nous avons ce que nous méritons. Si c'est le seul moyen pour que les sorciers ne comprennent, alors, c'est ce que nous méritons.




••• Behind the screen. •••
'Cause remember, it's just a game.


    Prénom/Pseudo : Jack.
    Age : 20 ans.
    Avatar : Taylor Warren ♥
    Présence : 5/7 jours.
    Comment avez-vous connu le forum ? Via Divin Chaos.
    Des remarques sur le forum ? Non, j'adore ^^
    Vous n'avez rien oublié ? Check' by Nausicaa



Dernière édition par Jack S. Beckets le Mar 10 Aoû - 13:24, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jack S. Beckets




Crédit : © Misery Angel
Messages : 6

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 10:00


••• Tell us your story. •••
'Cause everybody has a life.


    Du bonheur à l'état pur, brut, natif, volcanique, Quel pied ! C'était mieux que tout. Mieux que la drogue, mieux que l'héro, mieux que la dope, coke, crack, fitj, joint, shit, shoot, sniff, pet, ganja, Marie-Jeanne, cannabis, beuh, peyotl, buvard, acide, LSD, extasie... Mieux que le sexe, mieux que la fellation, 69, partouse, masturbation, tantrisme, kama-sutra, brouette thaïlandaise, mieux que le Nutella au beurre de cacahouètes, et le milk-shake banane, mieux que toutes les trilogies de Georges Lucas, l'intégrale des Muppets show, la fin de "2001"... Mieux que le déhanché d'Emma Peel, Marylin, la Schtroumfette, Lara Croft, Naomi Campbell et le grain de beauté de Cindy Crowford, mieux que la face B d'Abbey Road, les solos d'Hendrix. Le petit pas de Neil Armstrong sur la lune, le Space Mountain, cinelog.fr, la ronde du Père Noël, la fortune de Bill Gates, les transes du Dalaï Lama, les NDE, la résurrection de Lazare, toutes les piquouzes de testostérone de Schwarzie, le collagène dans les lèvres de Pamela Anderson, mieux que Woodstock et les rave-party les plus orgasmiques, mieux que la défonce de Sade, Rimbaud, Morisson et Castaneda, mieux que la liberté, mieux que la vie !

    {Jeu d'enfant}


    © Misery Ange

    Chapitre 1

    Il était une fois, tout commence comme ça...

    Témoignage de sa mère

    « Quand nous nous sommes rencontré, nous étions jeune, jeune et plein d'espoir. Un coup de foudre, un coup d'amour, un coup de je t'aime. Nous nous sommes mariez... Trop vite. Nous avons eu une petite fille... Trop vite. Elle n'était pas encore née que notre amour avait finit par se consumer. Un bébé qui vient au monde dans un couple où il n'y a plus de sentiment ne sauve rien, bien au contraire. Nous nous battions pour l'amour de cette petite fille, ce petit trésor. Mais en nous déchirant de la sortes, ce n'est pas à nous que nous faisions le plus de mal c'est à elle. Jack. Pour notre bien et surtout pour le sien il n'y avait qu'une seule solution : Un divorce à l'amiable. Séparé. Nous n'étions plus un couple mais nous pouvions toujours être ami. Nous le devions à notre fille.

    Notre arrangement? Je m'occuperais de notre fille à Paris pendant qu'il parcourrait le monde pour son boulot. L'archéologie. Une passion dévorante qui l'habitait toute entière. Lorsqu'il en parlait, il parvenait à nous embraquer avec lui. Mais il revenait de temps à autre pour s'occuper de notre fille.

    Jack grandissait tellement vite. Elle partageait la passion de son père, je le voyais dans son regard lorsqu'il lui racontait ses aventures et ses légendes éblouissante. Tout ce que j'avais autrefois aimé chez lui, je le retrouvais chez elle. Elle avait aussi son caractère. Indomptable et sauvage. Lorsqu'elle était petite fille, elle débordait d'imagination, vivant dans son propre monde, vivant et reconstituant des expéditions dont son père lui avait parlé. J'appréhendais le jour où elle me demanderait de partir avec lui, de le suivre à travers le monde. Pour éviter que cet instant ne vienne trop tôt, je la laissais partir l'été pour le rejoindre sur des terres mystérieuses et inconnues. »

    © Misery Ange

    Chapitre 2

    Extraits d'une vie

    Extraits de son journal intime, commencé en 2006

    Cher journal,

    Aujourd'hui, j'ai reçu un paquet de papa. Il est en Égypte pour le moment, il a trouvé une chambre secrète non loin du tombeau d'un roi. Il n'a pas encore déchiffré tous les hiéroglyphes de la salle, mais normalement il aura terminé dans quelques jours. Il a aussi trouvé une toute petite boite qu'il m'a envoyé. C'est une vieille boite, pas un jouet, on dirait une boite à musique mais je ne suis pas certaine, j'ai peur d'essayer quelques choses et de la casser. Elle est dans ma chambre, en attendant que papa ne me la redemande. Je me demande à quoi elle peut bien servir.

    Jack

    Cher journal,

    Tu ne devineras jamais ce qu'il m'est arrivé aujourd'hui. J'ai reçu une lettre, une lettre par Hibou. Tu ne trouves pas ça complètement fou? Le pire, c'est que cela n'a pas semblé étonné maman, même lorsqu'elle a apprit ce que contenait la lettre. JE SUIS UNE SORCIÈRE. Avec des pouvoirs et tout le tralala. Maman aussi en est une, même si elle ne me l'avait jamais dit. Ni à moi, ni à papa. Oh lui, il va en tirer une drôle de tête quand il va apprendre la nouvelle. Non, mais tu te rends compte? Je sais faire de la magie, avec une baguette. Oooh je suis toute excitée à l'idée d'aller dans les Faubourgs de Notre Dame de Paris pour y trouver tous ce dont j'ai besoin... Ça va être chouette. La magie existe. Vous vous imaginez toutes les perspectives qui s'ouvrent devant moi? Je suis certaine que l'Atlantide existe toujours, quelques part sous l'océan. Puis je suis certaine que cette curieuse petite boite que papa m'a fait envoyé cache des secrets, des tonnes de secrets. Je trouverais, ... Bon je te laisse, j'ai hâte de te raconter la suite.

    Jack

    Cher journal,

    Premier jour dans ma nouvelle école, celle où je vais apprendre la magie et tu sais quoi? J'ai déjà eu quelques petits problèmes techniques... A mon avis maman a reçu une lettre de la directrice. C'est vraie, j'aurais pas du partir en exploration toute seule dans la forêt alors que tout le monde attendait sagement de passer devant le jury, mais il y avait l'air d'avoir plein de truc intéressant à voir. Papa, lui, il comprendra ce que je veux dire, maman, c'est pas certain. Heureusement, je la revois pas avant longtemps, TRÈS longtemps. Le jury a quand même accepté de me voir et de m'envoyer dans une maison, j'ai pas encore trop bien compris le système, mais je suis certaine que cela ne doit pas être bien compliqué à comprendre. J'ai hâte de faire le tour des lieux et d'en découvrir les mystères. Aaaah j'aime déjà cette école.

    Jack

    Cher journal,

    A venir

    Jack

    Cher journal,

    A venir

    Jack

    Cher journal,

    A venir

    Jack


Dernière édition par Jack S. Beckets le Mar 10 Aoû - 18:18, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lucie A. Loup

Administratrice - Mutine & Lupine


Crédit : .
Messages : 109

Derrière le miroir.
Année de scolarité : 6ème
Pseudo : Nabelle
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 11:12

Bienvenue et bonne continuation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nausicaa C. Azur

Fondatrice - Désenchantée


Crédit : Cocolico.
Messages : 196

Derrière le miroir.
Année de scolarité : 7ème.
Pseudo : Marine.
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 11:38

Bienvenue !

Serais-tu Kalliopê ? ^^
Ravie de t'avoir parmi nous, et bon courage pour ta fiche !

_________________


    Crédit : Marine.
    Je dors sur des roses,
    Qui signent ma croix,
    La douleur s'impose,
    Mais je n'ose pas
    Manquer de toi.
    Mozart Opéra Rock
    Je dors sur des roses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v3-beaubatons.forumactif.com
avatar
Jack S. Beckets




Crédit : © Misery Angel
Messages : 6

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 11:58

    Merci merci Smile

    Aha, oui Very Happy Pas très difficile à reconnaître, j'avoue (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nausicaa C. Azur

Fondatrice - Désenchantée


Crédit : Cocolico.
Messages : 196

Derrière le miroir.
Année de scolarité : 7ème.
Pseudo : Marine.
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 12:00

Effectivement, en me connectant, je me suis dit que je connaissais cet avatar. ^^
Je valide ton code Wink

_________________


    Crédit : Marine.
    Je dors sur des roses,
    Qui signent ma croix,
    La douleur s'impose,
    Mais je n'ose pas
    Manquer de toi.
    Mozart Opéra Rock
    Je dors sur des roses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v3-beaubatons.forumactif.com
avatar
Jack S. Beckets




Crédit : © Misery Angel
Messages : 6

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 12:51

    De fait Happy Je l'aime cet avatar, un coup de coeur !!!

    Merci merci pour le code (a) Je m'en vais poursuivre ma fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel Honaker

Administrateur - Manipulateur


Crédit : Blood_Prince
Messages : 220

Derrière le miroir.
Année de scolarité : Septième
Pseudo : Blood_Prince
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 14:13

    Ouah ! Belle fiche et surtout bonne continuation Wink

_________________


« Rock is deader than dead
Shock is all in your head
Your sex and your dope is all that we're fed
So fuck all your protests and
Put them to bed. »
Rock Is Dead - Marilyn Manson



©️ Blood_Prince ; don't touch please ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jack S. Beckets




Crédit : © Misery Angel
Messages : 6

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 14:45

    Merci, merci ^^

    Je ne sais pas si c'est indiqué sur le forum, mais pour l'inscription à Beautbaton, cela se passe comme pour Poudlard? Automatiquement. Est-ce une lettre qui prévient le future étudiant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel Honaker

Administrateur - Manipulateur


Crédit : Blood_Prince
Messages : 220

Derrière le miroir.
Année de scolarité : Septième
Pseudo : Blood_Prince
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 15:07

    Oui, c'est une lettre qui vient automatiquement chez le sorcier en question ! Si tu as d'autres questions n'hésite surtout pas Wink

_________________


« Rock is deader than dead
Shock is all in your head
Your sex and your dope is all that we're fed
So fuck all your protests and
Put them to bed. »
Rock Is Dead - Marilyn Manson



©️ Blood_Prince ; don't touch please ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artémia H. Azur




Crédit : Meuhmeuh
Messages : 71

Derrière le miroir.
Année de scolarité : Septième
Pseudo : Milphide
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 16:08

Bienvenue chère louve! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shine McDowell

▪▪ If you don't suceed, cheat ▪▪


Crédit : CendreCoeur
Messages : 52

Derrière le miroir.
Année de scolarité : 5 ème
Pseudo : Marmotte =D
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 17:01

Loup Garou ? Surprised c'est bon en brochette, ça, non ? Laughing

*Va préparer le barbecue*

Bienvenue XD

_________________



Mon regard est mortel
Maudit si tu brises le charme
Je redeviens serpent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jack S. Beckets




Crédit : © Misery Angel
Messages : 6

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Mar 10 Aoû - 17:25

    Merci merci XD Promis, si j'ai d'autre question je te vole dans les plumes !!! Aha.

    |Va croquer Shine comme dessert si elle ose allumer le Barbecue|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liliane M. de Courtelline

Administratrice - Rayon de Soleil


Crédit : Jane.
Messages : 171

Derrière le miroir.
Année de scolarité : 6ème.
Pseudo : Marine.
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Lun 16 Aoû - 10:30

Cela fait cinq jours, je voulais savoir si tu étais toujours intéressée ?
Surtout que ta fiche a bien avancé ^^ Simplement pour avoir des nouvelles =)

_________________


    Crédit : Sulky
    Je suis une princesse,
    Royaume inconnu,
    Oui je le confesse,
    C’est un malentendu.

    Julie Zenatti - Princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liliane M. de Courtelline

Administratrice - Rayon de Soleil


Crédit : Jane.
Messages : 171

Derrière le miroir.
Année de scolarité : 6ème.
Pseudo : Marine.
A savoir sur moi :

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    Lun 23 Aoû - 9:08

    Je n'ai pas de nouvelles, donc je te mets dans les fiches non-validées et abandonnées. Tu as encore trois jours pour te manifester, sans quoi ton compte sera supprimé.

_________________


    Crédit : Sulky
    Je suis une princesse,
    Royaume inconnu,
    Oui je le confesse,
    C’est un malentendu.

    Julie Zenatti - Princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}    

Revenir en haut Aller en bas
 

Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vengeance des Trois :: ••• Then, they spread the pupils in Three Houses ••• :: • L'Entretien avec le Jury • :: ▬ Fiches refusées ou en suspens-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit